A la découverte de l’Assurance maladie

Comment est organisée l’Assurance maladie ?

Assurance Maladie1

L’Assurance maladie est formée par plusieurs régimes dont les principaux sont le régime général, le régime agricole et le régime social des indépendants (RSI). Certains corps de métier ont aussi leur propre régime de base notamment le régime de la SNCF et le régime de la RATP. Pour pouvoir rembourser les frais médicaux de ses adhérents l’Assurance maladie est financée par les cotisations sociales, la contribution sociale généralisée ou CSG et la perception de prélèvement de taxes sur le tabac, l’alcool et la contribution de l’industrie pharmaceutique.

Consultez vos remboursements santé sur votre smartphone

Il faut savoir que depuis peu l’Assurance maladie est accessible via smartphone. Pour être plus précis, les remboursements des régimes obligatoires peuvent être désormais consultés via un iPhone ou un smartphone qui fonctionne sous Android. Avec cette application, il n’est plus besoin d’attendre plusieurs jours pour obtenir l’attestation de remboursement. Par ailleurs, vous n’avez plus besoin d’attendre chez vous pour pouvoir suivre sur internet les remboursements. En plus, l’application permet de trouver où se trouve la caisse primaire d’assurance maladie ou CPAM, la plus proche. L’ application Ameli donne aussi la possibilité de vérifier la bonne transmission des informations des paiements à l’organisme complémentaire. Elle affiche également l’historique des remboursements sur 6 mois. Il faut savoir que seuls les adhérents du régime général et des régimes Camieg, Cavimac, CNMSS, CRPCEN, ENIM, MGP et MNH ont accès à Ameli.

Quelles sont les prestations de l’Assurance maladie ?

Il faut savoir que l’Assurance maladie ne rembourse que partiellement les frais médicaux. Pour être précis, l’Assurance maladie couvre dans les 75% des dépenses de santé. Mais les taux varient selon la nature des soins et les pathologies affectant les malades. Chaque adhérent a donc à sa charge le ticket modérateur ou TM. Il arrive également que le médecin pratique un tarif qui dépasse celui que la Sécurité sociale a mis en place. On parle alors de dépassement d’honoraire qui n’est aucunement remboursé par l’Assurance maladie. Certains soins santé ne sont pas aussi pris en charge notamment les vaccins avant un voyage à l’étranger et certaines médecines douces. On parle de soins hors-nomenclature.

Pour que le remboursement se fasse, il faut présenter la carte vitale à chaque fois qu’on se rend chez un professionnel santé ou lors d’une hospitalisation. En fait, la carte vitale est l’outil de liaison entre le professionnel santé et la Caisse de l’Assurance maladie. En l’utilisant la prise en charge ne prend pas du temps, ce qui n’est pas le cas avec la feuille de maladie papier qui requiert 2 à 3 semaines avant de pouvoir être remboursé. Il faut par ailleurs que l’adhérent suit le parcours de soins coordonnés pour pouvoir être remboursé au maximum. Cela consiste à se rendre d’abord chez le médecin traitant qui pourra juger ensuite si vous avez besoin de vous rendre chez un spécialiste ou non.

Comment renforcer les prestations de l’Assurance maladie ?

Chaque adhérent devra rembourser des restes à charge à savoir le ticket modérateur, les dépassements d’honoraire et les frais de soins hors-nomenclature. Il peut se faire rembourser ces restes en souscrivant une complémentaire santé. Il s’agit, comme son nom l’indique, d’une garantie qui complète les prestations de l’Assurance maladie. Elle est proposée par les mutuelles de santé, les sociétés d’assurance et les institutions de prévoyance. Elle peut être souscrite chez un intermédiaire direct de l’assureur ou chez un courtier en assurance santé.

Il faut cependant savoir que les offres en complémentaires santé sont nombreuses et diversifiées. Or on ne peut souscrire qu’une seule formule et une fois souscrite, on ne peut pas résilier le contrat avant un an. Pour tous ces raisons, il faut commencer par faire le point sur le profil santé et déterminer jusqu’ à combien pouvez-vous débourser pour la cotisation mutuelle (il faut payer périodiquement une cotisation). Ensuite, si vous vous rendez sur un site comparateur de complémentaires santé, vous pouvez vous servir de quelques outils pour confronter 3 à 4 formules. Il ne reste plus qu’à choisir la garantie qui rembourse au maximum vos frais médicaux et qui présente un tarif à la hauteur de votre budget. A noter que la souscription d’un contrat de complémentaire santé peut se faire aussi sur internet.

No comments allowed