Saône-et-Loire : explosion des dépenses de santé

D’après la Caisse primaire d’assurance maladie de la Saône-et-Loire, les dépenses de santé dans ce département ont accusé une forte hausse durant l’année 2011. Les arrêts maladie et les transports ont accaparé la majeure partie de son budget. Une économie importante a été réalisée concernant l’achat de médicaments.

Rien que pour l’année 2011, la progression des dépenses enregistrées par la Caisse primaire d’assurance maladie de la Saône-et-Loire est de 4,4%. Ce taux dépasse largement la moyenne nationale qui s’élève à 2,6% et l’objectif national d’augmentation décidé par l’Etat qui se situe à 2,9%. En tout, les dépenses enregistrées dans le département de la Saône-et-Loire s’élèvent à 1,17 milliards d’euros.

L’économie réalisée sur les médicaments vient surement de l’usage des génériques dans le département de Saône-et-Loire. Avec un taux de substitution de 72%, les autorités compétentes espèrent atteindre un taux de 85% avec la technique « tiers-payant contre générique ».

D’où vient le déficit de la CPAM 71 ?

Le lourd déficit de la Caisse primaire d’assurance maladie de la Saône-et-Loire vient de la forte augmentation des dépenses liées aux arrêts de travail et des transports médicaux. Durant l’année 2011, les premiers ont connu une hausse de 3,6% et les seconds une progression de 9,3%. Dans le futur, le CPAM 71 va rester sur ses gardes afin de contrer les fraudes et envisage de sensibiliser le public sur l’abus du transport.

Plus de détails ici.

No comments allowed