Les implants capillaires, si on en parlait ?

La perte de cheveux, qu’il s’agisse de calvitie ou d’autres choses, est toujours source de gêne chez les concernés. Etre chauve et aller dans ce sens n’a rien d’esthétique en effet et il est tout à fait normal que l’on chercher des solutions pour l’éviter. Aujourd’hui, l’implantation de cheveux est possible.

L’implant capillaire

Les progrès effectués dans la lutte contre la calvitie sont spectaculaires. Il est effectivement possible à ce jour d’implanter directement des cheveux sur les régions chauves. La technique connue sous l’appellation de micro-greffe consiste à retirer les greffons (les cheveux à implanter) dans l’arrière du crâne et à les implanter sur le devant, là où les cheveux tombent.

L’opération

Cette opération, quoique simple de prime abord, ne doit et ne peut être réalisée que par des professionnels. Elle est donc réalisée par un chirurgien spécialiste en la matière et se fera sous anesthésie locale quoiqu’elle dure plusieurs heures. Avant l’intervention, la prise de médicaments contenant de l’aspirine est interdite. Après l’intervention, il est normal qu’apparaissent des bleus. Le résultat réel ne se fera voir que dans les six mois qui suivent la greffe.

La prise en charge

Considéré comme un traitement et une intervention purement esthétique, les implants capillaires ne sont guère reconnus et donc pas pris en charge par la Sécurité sociale. Voilà pourquoi, pour en bénéficier, il va falloir prévoir un petit pactole, selon l’importance des zones à greffer. Prévoyez entre 2500 à 5000 euros.

No comments allowed